Partager cet article

Association

Oasis d’amour association humanitaire luttant contre toutes formes d’exclusion.

Oasis d’amour l’association humanitaire qui lutte contre toutes formes d’exclusion.

1999, au départ un projet personnel

Anne-Marie Vincent GIROD décide d’arrêter pendant deux ans son travail de médecin

généraliste suite à la naissance de son quatrième enfant. Mais une rencontre avec des

amis ivoiriens la sensibilise en tant que mère sur les conditions difficiles dans lesquelles

de très jeunes enfants vivent dans la rue, orphelins de père et de mère.

Elle décide alors de tout mettre en œuvre pour aider ces enfants à grandir dans de

meilleures conditions et de subvenir à leurs besoins fondamentaux : les nourrir,

les loger, les soigner, les éduquer et les accompagner jusqu’à ce qu’ils aient un métier.

Oasis d’Amour loue alors une première maison à Abidjan et fait envoyer des containers

remplis de matériel pour aménager ce qui deviendra le premier orphelinat d’Oasis d’Amour.

C’est avec la création de cet orphelinat en Afrique que s’est imposé le nom d’Oasis d’Amour.

2004, le début du combat contre l’exclusion à Lyon (Rhône)

Jusqu’en 2004, l’Association Oasis d’Amour, concentre toute son énergie au bon fonctionnement

de deux orphelinats en Côte d’Ivoire. Mais suite à des sollicitations répétées d’assistantes sociales que

connaît Anne-Marie Vincent Girod, Oasis d’Amour décide de venir également en aide aux personnes

vivant dans les rues de Lyon (Rhône). Une première maison d’accueil est alors louée à Villeurbanne en 2004,

lieu de passage de plusieurs jeunes en situation de rupture familiale, vivant dans la rue.

 

2006, le début de l’aide alimentaire

C’est dans cette maison à Villeurbanne qu’Oasis d’Amour commence à aider 18 familles qui

peinent à se nourrir au quotidien.

Chaque semaine, Anne-Marie VINCENT GIROD mobilise tout son réseau afin de récolter les denrées

alimentaires nécessaires à la réalisation de panier-repas, proposés au prix de 5 euros.

 

2011, ouverture de la première épicerie sociale sur Vaulx-En-Velin

Le nombre de familles aidées étant passé de 18 à 100 entre 2006 et 2010, Oasis d’Amour loue un nouveau local

de 320 m² à Vaulx-en-Velin.

Anne-Marie VINCENT GIROD fait appel à un de ses amis, Jean-Luc MINGAT, qui mobilise un réseau d’entrepreneurs

locaux et bénévoles pour la réalisation des travaux. La première distribution alimentaire a eu lieu en janvier 2011.

 

2014, achat des locaux sur Vaulx-en-Velin 

Entre 2011 et 2013 le nombre de familles étant passé de 300 à 600, une SCI (Société Civile Immobilière) est créée pour

acquérir l’ensemble du site du 72 Avenue Franklin Roosevelt à Vaulx-en-Velin permettant d’agrandir l’épicerie sociale et le magasin.

 

2018, en quelques chiffres

 

L'association humanitaire Oasis d'Amour en quelques chiffres c'est : 4 épiceries sociales et solidaires, 38 hébergements, 1 service social, 2 orphelinats, 31 enfants à charge, 1000 familles aidées chaque semaine, 150 bénévoles, 17 salariés et 8 volontaires en service civique, aidés par des stagiaires.

 

Vous souhaitez avoir plus d’informations concernant l’association humanitaire Oasis d’amour Cliquez ici !

Rejoignez la communauté jimagine.org
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT

Partager cet article

Ajouter une réponse

Your email address will not be published. Les champs requis sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.