Partager cet article

France

Palais idéal du Facteur Cheval à Hauterives dans la Drôme

Unique au monde, le Palais Idéal a inspiré les artistes durant plus d’un siècle.
Indépendant de tout courant artistique, construit sans aucune règle d’architecture,
le Palais idéal a fait l’admiration des surréalistes, a été reconnu comme une oeuvre d’art brut.
Il a été classé en 1969 Monument historique par André Malraux, alors Ministre de la culture,
au titre de l’art naïf

Ferdinand Cheval est né à Charmes, un petit village proche d’Hauterives en 1836.
Il appartenait à une famille paysanne assez pauvre et se mis tôt à travailler avec son père.
Sa fréquentation de l’école fut donc très limitée.
Devenu apprenti boulanger, il s’exila quelques années loin de sa famille pour trouver du travail, avant de revenir dans
son village, où il deviendra facteur rural.

Début de la construction

en 1879, une pierre, qu’il dénommera sa pierre d’achoppement, entraîne sa chute sur le chemin de sa tournée
et le fait transposer son rêve dans la réalité. Il rapporte dans ses cahiers l’importance de cet événement :

« Un jour du mois d’avril 1879, en faisant ma tournée de facteur rural, à un quart de lieue avant d’arriver à Tersanne,
je marchais très vite lorsque mon pied accrocha quelque chose qui m’envoya rouler quelques mètres plus loin,
je voulus en connaitre la cause. J’avais bâti dans un rêve un palais, château ou des grottes, je ne peux pas bien vous l’exprimer…..
Je ne le disais à personne par crainte d’être tourné en ridicule et je me trouvais ridicule moi-même.
Voilà qu’au bout de quinze ans, au moment où j’avais à peu près oublié mon rêve, que je n’y pensais le moins du monde,
c’est mon pied qui me le fait rappeler. Mon pied avait accroché une pierre qui faillit me faire tomber.
J’ai voulu savoir ce que c’était ….. C’était une pierre de forme si bizarre que je l’ai mise dans ma poche pour l’admirer à mon aise.
Le lendemain, je suis repassé au même endroit, j’en ai encore trouvé de plus belles, je les ai rassemblées sur place et j’en suis resté ravi…
C’était une pierre molasse travaillée par les eaux et endurcie par la force des temps. Elle devient aussi dure que les cailloux.
Elle représente une sculpture aussi bizarre qu’il est impossible à l’homme de l’imiter, elle représente toute espèce d’animaux,
toute espèce de caricatures.Je me suis dit: puisque la nature veut faire la sculpture, moi je ferai la maçonnerie et l’architecture. »

Rejoignez la communauté jimagine.org
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT

Partager cet article

Ajouter une réponse

Your email address will not be published. Les champs requis sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.