L’islamophobie en chute libre comme c’est un genre d’injure raciste.

Du calme parce que ce n’est pas un vieillard de 85 ans qui, changera le sort de la France,
et, ni quelques islamophobes élus ou non, qui arriveront à décider le destin des musulmans.
Parce que tout simplement ce ne sont pas des français qui honnorent 1789, 1790-93, ses islamophobes de tout et de rien.

La mémoire des héros français qui se sont sacrifiés, il y a des siècles de cela, sont honorés que par les bravent français
de tout horizon qu’ils ont la tête sur les épaules et les pieds sur terre, et il n’y a pas
de hiérarchie qui distingue cela sauf la citoyenneté qui n’a pas de couleur ni origine et ni de culte.

En outre, seul le drapeau tricolore et son symbole, et sa cause qui nous représentent.
Le panthéon, les africains jaunes ou noirs, les sarrasins, les visigoths, les ostrogoths, les hunts, les vandales,
les gaulois, tous, font partis de l’hexagone depuis des siècles.

Et, ce n’est pas ceux qui appellent les gens à la haine et à la division, que, leur seul objectif est de nous distinguer les uns
des autres. Afin de diaboliser certains et les faire comprendre que ce ne sont que des sous Hommes, alors on est tous sur le même bateau
qui a traversé le temps depuis les huns et ceux cités précédemment les océans, les mers, les continents pour s’enraciner sur cette terre
depuis 112 ,113, où la France n’avait aucune publication et personne quiconque peut modifier l’Histoire de la France depuis Clovis ou bien avant.

Ce sont des siècles, des décennies, des années, des mois que des braves gens sont ici présents pour le Bien être de tout le monde,
mais les médias les a mis à l’écart par une foi misanthropique.

Il faut mettre chaque chose a sa place et non jamais tout mélanger, sans avoir le temps de se concentrer, afin de pouvoir séparer le vrai du faux.
La seule religion d’un pays laïc est l’humain avant tout et la liberté de conscience, le respect de chacun, estimer le droit de l’Homme qui envoûte
chaque membre d’une nation, la liberté sans dénigrer ou blesser un compatriote quelque soit son appartenance sociale,
l’égalité des chances sans distinction de territoire et enfin l’hospitalité d’accès au service essentiel à la vie sans la présence de parasitos
au contraire, faire en sorte que ce dernier soit comme tous ces citoyens, un citoyen ayant le même droit et une vie digne d’elle, comme tous ses confrères patriotiques.

Peace and health and love, i love every body.

Articles liés

Réponses

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.