A l’âge de 16 ans Clément de Clercq a construit son premier manège.

Depuis qu’il est petit Clément de Clercq a pour passion la mécanique.

Il s’est aidé d’un logiciel permettant l’impression 3D pour construire les pièces pour assembler un manège, un vrai.

Cependant Clément a économisé 1000 Euros pour acheter la matière première. Il a mis plus d’un an pour réaliser ce projet.

Un manège avec un rail étroit en forme de vague d’une longueur de 27 mètres et culminant à 7 mètres au dessus du sol.

Il y a un treuil pour hisser la nacelle au sommet, au bout est situé un aimant, qui, quand il se démagnétise, entraîne la chute du chariot à une vitesse de plus de 30 km/h l’adrénaline est au rendez-vous.

Pendant plusieurs mois, les enfants du quartier se bousculent pour essayer ce manège. Et puis un jour Clément décide de revendre son jouet grandeur nature.

Clément a aujourd’hui intégré l’ICAM (Institut Catholique des Arts et Métiers de Lille) il aimerait devenir ingénieur et concepteur de manèges.

Articles liés

Réponses

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.