Close

Se connecter

Close

S'inscrire

Close

Mot de passe oublié ?

Fil info

Entretien avec Simon Bonhomme co-président de la Cimade 63

Entretien avec Simon Bonhomme co-président de la CIMADE 63

Benoit de Jimagine.org : Bonjour Simon bonhomme bienvenue sur jimagine.org pouvez-vous vous présenter en quelques lignes ?

Simon Bonhomme : Bonjour Benoit, Je suis Simon, je vis à Combronde. J’aime bien le rugby, jardiner, la photographie, le spectacle vivant et plus particulièrement la musique. Je fais un peu de guitare et je consacre une bonne partie de mon temps libre au travers de différents engagements associatifs : les 24h du Myon, le festival du gros tonneau et la cimade.

Benoit de Jimagine.org : Vous êtes co-président de l’association la Cimade pouvez-vous nous la présenter ?

Simon Bonhomme : Je milite au sein du groupe local de la Cimade depuis 2015. La Cimade est une association de solidarité active et de soutien politique aux migrants, aux réfugiés, aux déplacés, aux demandeurs d’asile et aux étrangers en situation irrégulière. C’est une association nationale qui existe depuis 1939 et compte environ 130 salarié(es) et 2500 bénévoles. A Clermont le groupe local compte environ 60 bénévoles pour une grosse centaine d’adhèrent.(es) et nous le co-présidons avec Alice Beau et Pierre Saint-Amans. A Clermont, comme partout ailleurs en France hexagonale et en outre mer, la Cimade mène plusieurs actions. L’action pour laquelle nous sommes les plus connus et reconnus et l’action juridique. Pour cela nous tenons des permanences durant lesquelles nous accompagnons les personnes dans leurs démarches administratives. Ceci nous permet de nous rendre compte d’une réalité et de pouvoir alerter à différents niveaux. Des permanences sont aussi organisées en milieu fermé : à la prison de Riom en ce qui nous concerne. Depuis déjà quelques années, le constat a été fait que pour s’installer durablement et devenir rapidement autonomes, les bénéficiaires devaient maîtriser la langue française. Pour les accompagner nous organisons des cours de français, de langues étrangères et des ateliers sociaux linguistiques. Enfin, nous menons diverses actions de sensibilisation, notamment en milieu scolaire. La déconstruction des préjugés n’est pas aisée et n’est pas facilitée par le ton tenu en la matière dans les principaux médias de masse. C’est également le cas de la quasi totalité des politiques qui déshumanise leurs discours et n’hésitent pas à mentir et à manipuler les chiffres. De notre côté, nous tentons de recentrer le débat sur la sphère qui nous semble naturellement prédominante : l’Humain avant tout.

Benoit de Jimagine.org : Quelle est votre actualité du moment ?

Simon Bonhomme : A Clermont comme ailleurs nous venons de clôturer le festival Migrantscène. Cet évènement est un temps fort du groupe local. Pendant presque un mois se sont enchainés des spectacles, projections, expositions, conférences à Clermont et dans quelques villes du Puy de Dôme. Le festival nous procure l’opportunité de remettre l’accueil et l’hospitalité au cœur des débats, mais aussi d’aller à la rencontre de nouvelles personnes qui ne partagent pas toujours nos positions, souvent par manque d’information. C’est aussi l’occasion de nous remobiliser avant une rentrée qui s’annonce rude. En effet la nouvelle loi qui se prépare pour 2023 nous semble ne répondre à aucun des besoins de nos concitoyen (nes) et pire, va encore aggraver les conditions de vie des personnes étrangères. Nous travaillons déjà sur ce combat qui s’annonce laborieux, tant le climat est anxiogène en ce moment. Avec les discours des ministres actuels qui stigmatisent les exilé (es) et attisent la haine, nous ne pouvons pas nous attendre à une loi humaine, humaniste ou favorable aux droits des personnes étrangères :nous craignons le pire et devons rester vigilant (es).

Benoit de Jimagine.org : Comment faire pour vous contacter ou rejoindre l’association en tant que bénévole ?

Simon Bonhomme : Nous recherchons toujours des sympathisant (es) et bénévoles et nous organisons des moments d’informations régulièrement. Pour nous contacter, rien de plus simple via notre facebook ou par mail clermont-ferrand@lacimade.org

Partager cet article

Aimer cet article

0

Articles similaires

0
0

    Poster un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Thanks for submitting your comment!